Carpe

La carpe commune

La carpe commune est facilement reconnaissable et est l’une des variétés les plus répandues en Europe. Si vous débutez dans la pêche à la carpe, vous en attraperez probablement une rapidement. La carpe commune possède un système olfactif-gustatif extrêmement développé, constitué de deux barbillons à la commissure des lèvres. Son corps est couvert d’écailles et sa physiologie ressemble plus à un poisson maigre qu’à une brème épaisse. La carpe est assez grande et son corps est épais et couvert d’écailles. Sa capacité à identifier différents aliments, et même les vibrations de proies plus petites, en font une créature dangereuse pour les pêcheurs qui essaient d’appâter. Les carpistes adorent la carpe commune à cause de son poids. Le beau poisson peut peser plus de 25 kg.

Qu’est ce que la carpe commune ?

 

La carpe commune est un poisson d’eau douce originaire d’Europe et d’Asie. C’est un membre de la famille des Cyprinidae, qui comprend d’autres espèces de carpes telles que le koi et le poisson rouge. La carpe commune est un poisson d’aquarium populaire et a été introduite dans de nombreux autres pays du monde.

La carpe commune est un gros poisson pouvant atteindre 1,5 mètre de long et peser 60 kilogrammes. Il a un long corps avec des écailles souvent de couleur dorée ou jaune vif. La carpe commune est un mangeur omnivore, mangeant à la fois du matériel végétal et de petits animaux.

La carpe commune est un poisson important dans de nombreuses cultures, notamment en Asie où elle est cultivée depuis des siècles. En Chine, la carpe commune est connue sous le nom de « poisson dragon » en raison de ses pouvoirs mythiques et de sa capacité à remonter le courant contre de forts courants.

Les carpes plus âgées se courbent, car elles vivent en petits bancs et creusent dans la boue avec leur longue bouche protractile, qui a quatre barbillons.

Au cours du XXe siècle, de nombreux stocks de poissons étaient utilisés pour la pêche récréative et les fermes. Des souches mutantes de carpes ont été élevées dans des fermes et des stocks de poissons, et la population de carpes sauvages est devenue plus petite que ces reproductions. La peau de la carpe sauvage est presque entièrement recouverte de grandes écailles épaisses et la tête est grande et en forme de cône. La bouche peut s’étendre vers l’avant et est entourée de lèvres épaisses. La bouche de la plie ne montre aucune dent et a à la place quatre barbillons (filaments mous et sensoriels). La paire inférieure est plus longue et située au niveau de la mâchoire supérieure, tandis que la paire supérieure est située sur le côté de la bouche.

La carpe commune a des nageoires épaisses et opaques, souvent de couleur rouge-orange et bien développées. Leur nageoire dorsale est longue, contenant une raie barbelée, ainsi que des raies plus longues à l’avant.

Le reflet de l’or ou du vert se retrouve dans la couleur brune dominante de la roche.

La carpe commune peut atteindre 44 kg pour les gros individus, mesurant environ 1 m. Les carpes commune mesurent en moyenne 50-60 cm de long pour 8 kg, mais certaines peuvent atteindre 44 kg.

 

Que mangent les carpes commune ?

 

La carpe commune est végétarienne, mangeant principalement des restes de plantes, des mollusques (y compris des moules Anodonta en eau douce) et d’autres semi-vertébrés (œufs d’insectes, crustacés, vers). Si des écrevisses sont présentes, elles constituent une partie importante du régime alimentaire de la carpe. La carpe commune peut creuser profondément dans le fond d’une rivière, arrachant des plantes. Le goût du blé, du maïs et d’autres graines attire son attention. Parfois, elle attaque d’autres poissons ou mange leurs œufs.

Reproduction de la carpe commune

 

Les carpes se reproduisent au printemps et en été (mai-juillet), dans une eau entre 17-18°C. Ils pondent leurs œufs dans la végétation dans l’eau, dans les sections peu profondes de la rivière. La température de l’eau doit être assez élevée, c’est pourquoi les carpes se reproduisent peu dans les carrières inondées du nord. Une grenouille femelle d’environ 47 centimètres de long peut pondre environ 300 000 œufs. Les œufs mettent entre trois et huit jours pour éclore.

Pendant deux à trois jours, les larves traînent sur les plantes au fond de l’eau. Le brochet et la perche mangent les jeunes.

La carpe commune peut vivre 20 ans, et peut-être même jusqu’à 70 ans.

Découverte de la carpe commune

 

Les Romains ont importé la carpe en France, et ils y sont élevés depuis le Moyen Age. La carpe que l’on élève aujourd’hui en France ne ressemble pas à son ancêtre asiatique, ayant grandi dans des corps énormes et n’ayant souvent pas toutes ses écailles. Il existe différentes variétés de carpes élevées en France.

Personne ne sait pourquoi la carpe commune saute hors de l’eau dans une grande éclaboussure.

Les vairons, les tanches et les ablettes ont un appareil de Weber dans leurs oreilles, grâce à quatre os. Cela les aide à mieux entendre. La carpe a également une très bonne ouïe grâce à l’appareil Weber.

Pendant l’hiver, la carpe commune arrête de manger et vit de l’énergie qu’elle a emmagasinée. S’ils sont trop stressés, ils pourraient finir par utiliser trop de leur énergie stockée, il est donc important de les garder calmes à cette période de l’année.

Où vit la carpe commune ?

 

La carpe vit dans les lacs, les étangs et les canaux ou rivières. Ils peuvent être trouvés dans les eaux calmes, chaudes et peu profondes des lacs et des étangs, connus sous le nom de zone de brème.

Selon la légende, les carpes aiment être à proximité des fosses. On dit que la carpe commune aime les zones surpeuplées.

La pisciculture est facile avec un poisson rustique comme la carpe.

Gégé Le pêcheur

On m'appelle Gégé le pêcheur , ma passion c'est la pêche et plus précisement la pêche à la carpe. C'est un plaisir de partager mes connaissances avec vous à travers mes articles de Blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page