MENU

MENU

La leptospirose

par Grégory MARTIN.

Cette maladie souvent appelée « maladie des rats » est une maladie infectieuse due à une bactérie nommée Leptospira interrogans.

 

Elle est transmissible de l’animal à l’homme et vice versa. La leptospirose contamine des animaux proches de l’homme comme les souris, les rats, les chevaux… Ce sont surtout les petits mammifères qui infectent l’homme via leur urine.

Ainsi les personnes exerçant des métiers ou loisirs en milieu humide sont plus exposées à cette maladie que d’autres personnes. En effet la bactérie se maintient très bien dans le milieu extérieur comme l’eau douce ou les zones boueuses. Les saisons été et automne sont plus propices au développement de la maladie (chaleur et humidité). Par conséquent en tant que pêcheurs nous sommes publics à risque.

 

Pour vous donner une statistique, il y a environ 1 cas pour 200000 habitants. Certaines localités sont plus touchées comme la région parisienne ou le Sud-Ouest. Les DOM-TOM en revanche sont très touchés. Environ 35% des petits rongeurs seraient porteurs de la maladie (mais non malades). Ces petits mammifères demeurent le premier foyer infectieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La contamination peut se faire à cause d’une morsure d’un animal infecté ou par simple contact (urines, cadavre…). C’est ainsi qu’il est préférable d’éviter de mettre ses mains (ou toutes autres parties du corps) dans l’eau ou boues diverses si elles sont lésées. En effet l’infection se fait par pénétration de la bactérie par la blessure cutanée ou par les muqueuses (narines, bouche…).

 

Le diagnostic est plutôt difficile puisque les symptômes sont similaires à ceux d’autres maladies infectieuses comme la grippe… Dans le doute, il est important de préciser votre loisir à votre médecin et de lui indiquer les dates du dernier contact avec le milieu et/ou l’animal potentiellement contaminé.

 

L’incubation, c'est-à-dire le moment où se déclenchent les symptômes s’étend de 4 à 14 jours. Les manifestations sont nombreuses et variées. La fièvre souvent élevée est accompagnée de maux de tête et de douleurs articulaires/musculaires souvent localisées au niveau des cuisses et des mollets. Ces symptômes peuvent disparaître quelques jours pour se manifester de nouveau avec en plus d’éventuelles complications méningées, pulmonaires, rénales, hépatiques, viscérales et/ou cardiaques.

 

Dans le cas d’une suspicion de la leptospirose, des examens complémentaires sont indispensables afin de réagir au plus vite. Une personne atteinte doit être traitée par antibiotique (amoxicilline, céphalosporine, cycline) pendant 10-15 jours afin de réduire les symptômes ainsi que l’évolution et d’éviter toutes complications futures.

 

Le plus souvent la convalescence est longue (quelques semaines) mais sans séquelles. Attention tout de même aux complications oculaires qui peuvent être tardives. Cependant dans les cas les plus graves une hospitalisation est nécessaire pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois. Sinon la leptospirose peut dans le cas de complications extrêmes entraîner la mort.

 

Afin de prévenir cette maladie une vaccination peut être proposée pour les gens les plus exposés (égoutiers…). Cependant le vaccin ne protège que contre 45% des leptospiroses mais tout de même contre les formes les plus graves.

 

Pour une prévention efficace la vaccination des animaux domestiques, la dératisation, le port de certains équipement (gants, bottes…) sont vivement conseillés.

 

Enfin ces quelques lignes ne sont pas rédigées pour vous faire peur mais pour attirer votre vigilance sur une maladie qui peut nous toucher statistiquement plus que d’autres personnes. En effet, nous, pêcheurs et amis de la nature sommes plus exposés que d’autres. Mieux connaître cette maladie nous permettra d’éviter certaines complications. Surtout qu’il y a une recrudescence du foyer infectieux ces dernières années. Un homme averti n’en vaut-il pas deux ?

 

A bientôt sur www.carpepassion63.com

 

Grégory MARTIN

 

 

 

Plaquette PDF du Ministère de la santé